Archives de juillet, 2013

CAPITALE BELGE

Publié: 24 juillet 2013 dans TOURISME
Tags:,

BRUXELLES

Entre la Flandre et la Wallonie trône Bruxelles. Européenne, chaleureuse, chantante… et drôle. Bruxelles capitale européenne est régionalement connue pour sa Grand Place, l’Atomium et Manneken Pis. Cela ne représente pourtant qu’une petite partie de ce qui est à voir. En partant à la découverte de Bruxelles, vous découvrirez une ville cosmopolite, aux multiples facettes.  La capitale belge a un petit  » je ne sais quoi  » qui la rend décalée, un humour inimitable qui sonne juste, son Manneken Pis s’affirme comme un emblème. Il en faut, du recul et de l’humour, pour faire de ce petit bonhomme qui urine sans vergogne, l’un des monuments les plus célèbres de la ville !

La ville se compose d’un grand quartier historique : le Pentagone, tandis qu’elle est entourée par plusieurs quartiers périphériques.

Au cœur du Pentagone, vous découvrirez la Grand-Place : admirez l’Hôtel de ville, les beaux hôtels particuliers flamands et allez découvrir le Manneken-Pis. Autour de la Grand-Place, vous pourrez arpenter dans les galeries royales Saint-Hubert, la bourse de Bruxelles, le théâtre royale de la Monnaie, la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule…   Vous ne pourrez pas la rater. Située au cœur du Pentagone, la Grand-Place, la « plus belle du monde » selon Victor Hugo, n’a pas volé sa réputation. Détruite lors du bombardement de la ville par les troupes françaises en 1695, elle fut reconstruite dans un style oscillant entre le baroque et la Renaissance. Piétonne, elle est bordée par les traditionnelles maisons des corporations, dont les façades rivalisent de beauté et d’exubérance, l’hôtel de ville (totalement gothique) et la maison du Roi, de style néo-gothique, qui abrite aujourd’hui l’intéressant musée de la ville de Bruxelles.

La GRAND-PLACE

LE PALAIS ROYAL DE BRUXELLES

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Palais royal de Bruxelles occupe une partie de l’emplacement de l’ancien Palais des Ducs de Brabant et de leurs successeurs, complètement détruit par un incendie dans la nuit du 3 au 4 février 1731.

Sous le règne de l’Impératrice Marie-Thérèse et le Gouvernement général du Prince Charles de Lorraine, tout le quartier comprenant l’emplacement de l’ancien palais et le terrain compris entre les deuxième et troisième enceintes de la ville firent l’objet d’une urbanisation qui en transforma complètement l’aspect. On édifia, face au nouveau parc, deux grands hôtels destinés, respectivement, au Gouverneur Militaire et au Ministre Plénipotentiaire, adjoints du Gouverneur Général.

Lorsqu’en 1815, suite aux décisions du Congrès de Vienne fut constitué le Royaume des Pays-Bas, il fallut édifier un Palais pour le Roi Guillaume 1er qui devait résider alternativement dans les capitales des provinces du Nord et du Sud de son Royaume. Les deux hôtels anciens furent réunis par une construction en saillie sur leurs façades, dont le rez-de-chaussée laissait un passage public ouvert vers la place par des arcades soutenant une haute colonnade surmontée d’un tympan triangulaire.

En 1904, le Roi Léopold II fit remanier complètement la façade du palais et créa les jardins qui le précèdent, en empiétant sur la place des Palais, qui fut d’autre part élargie du côté du Parc. Ces travaux ne furent terminés que sous le règne du Roi Albert 1er.

L’intérieur du Palais, où seule l’aile ouest conserva, en partie, sa décoration datant de la construction du 18e siècle et de l’époque napoléonienne, subit divers remaniements sous le Roi Léopold II qui, en 1867, fit ériger, suivant les plans de l’architecte Balat, l’escalier d’honneur, la grande galerie, la salle du Trône et la salle de marbre.

Bruxelles regorge également de musées. Certains sont incontournables à l’instar du Musée Belvue, Musée du tram, Musée d’Art fantastique et Musée d’Art ancien.

En dehors du centre, l’attraction la plus populaire est bien sûr le célèbre Atomium. Vestige emblématique de l’exposition universelle de 1958, L’Atomium accueille dans ses sphères des expositions à caractère scientifique.

En face de l’Atomium se situe le parc des expositions du Heysel, le carrefour du monde des affaires et des affaires du monde.

Le MANNEKEN PIS

Pis a l’allure d’un garçonnet, replet et satisfait, qui vous défie du haut de ses soixante centimètres. Il a le physique charmant d’un angelot : bourrelets aux bras, cuisses solides, cheveux bouclés, et main sur la hanche, comme s’il vous signifiait que ça y est, il sait faire pipi tout seul comme un grand, et que ça le rend… extrêmement fier ! Pour apprécier au mieux cette visite, positionnez-vous devant les grilles métalliques protégeant le monument.

Ca y est vous êtes face au Manneken Pis, le monument le plus visité de Bruxelles à première vue, cette statue paraît plutôt petite à peine 60 cm et pourtant ce sont ces 60 cm de Bronze qui font la renommée mondiale de Bruxelles, un jeune garçon en train de faire pipi en plein centre-ville avouez qu’il y a de quoi se poser des questions.

Si aujourd’hui la vie du Manneken Pis se résume en gros à se faire prendre en photo par les touristes, cela n’a pas toujours été le cas. Par le passé, cette statue a té abîmée plusieurs fois et même volée. Heureusement, on l’a toujours retrouvée. Les conséquences furent sévères pour les voleurs, puisque l’un deux fut condamné aux travaux forcés à vie.

Réfléchissons un instant, comment cette statue d’à peine 60 cm réussit-elle à attirer les touristes du monde entier ? Pourquoi certains sont-ils prêts à tout pour la dérober ? La réponse se trouve dans l’origine du Manneken Pis : elle est inconnue ! Personne ne sait vraiment pourquoi cette statue se trouve ici.

Evidemment, vous devez vous en douter, les légendes les plus folles circulent sur son origine, certains s’amusent à penser qu’une sorcière aurait transformé un petit garçon en statue, difficile à croire.

En fait, la légende la plus sérieuse remonte au 17ème siècle et voudrait qu’un riche bourgeois retrouve son fils en train d’uriner ici-même, après plusieurs jours de fugue, le père tellement heureux de le retrouver, qu’il aurait décidé d’implanter cette statue en bronze.

Dans le cœur des Bruxellois, le Manneken Pis est considéré comme un véritable citoyen, c’est pourquoi la tradition veut qu’à chaque grande occasion, un costume sur mesure lui soit offert. Sa garde-robe compte aujourd’hui environ 650 costumes exposés au Musée de la ville situé sur la « Grand Place ». . Mais attention, les Belges prennent soin de lui offrir des tenues qui cachent rarement – cela va de soi – l’objet de sa célébrité. Le chérubin dodu peut donc se transformer… en père Noël, en soldat, en boulanger, en chevalier de l’Ordre de Malte, ou en agent de la propreté. Pour la Gay Pride, le môme a même enfilé un habit orange.

Manneken pis

Peut-être vais-je vous l’apprendre mais le Manneken Pis n’est pas célibataire ! De l’autre côté de la « Grand Place », un restaurateur Belge  a eu l’idée d’installer Jeanneke Pisune femme en train de faire pipi. Beaucoup moins célèbre que son homme et laissée à l’abandon, nombreux sont les touristes qui la découvrent au hasard d’une promenade dans le centre historique de Bruxelles.

La Jeanneke Pis est une statue et une fontaine d’environ 50 cm. Il s’agit d’un équivalent féminin du Manneken Pis, situé de l’autre côté de la Grand Place de Bruxelles. Elle représente ainsi une petite fille, nue et accroupie, qui « urine » lorsque la fontaine fonctionne. Elle est située dans une petite ruelle nommée l’impasse de la Fidélité près de la rue des Bouchers.

Elle fut réalisée par Denis-Adrien Debouvrie en 1985 et inaugurée en 1987.

Jeanneke Pisune

Jeanneke Pisune 2

Photos pesonnelles

GENEVE

Publié: 11 juillet 2013 dans HISTOIRE, TOURISME

LE  PARC  DES  BASTIONS

C’était le premier jardin botanique de Genève. Il a été créé par le botaniste Augustin Pyramus de Candolle en 1817. Aujourd’hui il y a de la place pour tout-le-monde…  Le parc des Bastions est un lieu de villégiature où les universitaires aiment étudier en été, les badauds se balader et les flâneurs flâner… pour les touristes, les adultes, les enfants, les joueurs d’échecs, les pique-niqueurs, les musiciens.  Quelques férus d’échec jouent sur des jeux géants. C’est dans ce parc, face au bâtiment principal de l’Université de Genève, que se trouve le fameux mur des Réformateurs.

 

 

Le Parc des Bastions est également le lieu du plus célèbre monument de la ville: le Mur des Réformateurs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au centre du Monument international de la « Réformation », dans le Parc des Bastions, sont représentés Jean Calvin, Guillaume Farel, Théodore de Bèze et John Knox. Les quatre sont habillés de la robe de Genève et tiennent la petite Bible du Peuple à la main. Des deux côtés du groupe central se trouvent les personnages suivants:

Les bas-reliefs représentent :

( L’édit de Nantes est un édit de tolérance signé le 13 avril 1598 par le roi de France Henri IV. Il reconnaît la liberté de culte aux protestants, selon plusieurs limites et leur concède deux principaux « brevets » : un nombre important de places de sûreté en garantie (environ 150) et une indemnité annuelle à verser par les finances royales. Le document est aujourd’hui conservé aux Archives nationales de France.)

La nouvelle Angleterre.

La nouvelle Angleterre.

 

Adossé aux anciennes murailles de la ville, le Mur des Réformateurs veille sur le Parc. A deux pas de la majestueuse place de Neuve, dans un écrin de verdure exceptionnel, les grandes figures de la Réforme vous attendent sous la forme de statues géantes et bas-reliefs. Les statues sont dressées  devant un rempart de pierre gravé et orné de bas-reliefs. L’ensemble s’étend sur une centaine de mètres. Le monument fut inauguré en 1909 pour le 400è     anniversaire de la naissance de Calvin. Le projet est l’œuvre de quatre architectes suisses, les statues ont été réalisées par deux sculpteurs français.

 

Le parc est parsemé par les bustes de nombreux genevois célèbres, ainsi qu’un bronze représentant : Les porteuses du globe.

Photos personnelles

VERY INSPIRING BLOGGER AWARD.

Publié: 6 juillet 2013 dans NOMINATION

Je tiens à remercier ma chere amie, annetbell avec son super blog talesalongtheway.com pour me proposer pour le très inspirant Blogger Award. Merci beaucoup pour votre proposition chere amie !

I want to thank my dear friend, with his great blog annetbell talesalongtheway.com to offer me for inspiring Blogger Award. Thank you very much for your suggestion dear friend!

very-inspiring-blogger-award-2

THE RULES:

1-Display the Award logo on your blog.

2-Link back to the person who nominated you.

3-State 7 things about yourself.

4-Nominate 15 other bloggers for this award.

5-Notify those bloggers of the nomination and the award requirements.

Okay, seven things about me:

1. I really enjoy blogging

2. I love travelling.

3. I love the beautiful monuments

4. I love the atypical venues

5. I like fauna and flora.

6. I love the sincerity

7. I love good food and culinary tastes of each country.

MY NOMINATIONS:

Check out my nominations below. They inspire me and I hope they inspire you as well!

1-suedreamwalker.wordpress.com

2-unautrepavedanslamare.com

3-invitango.wordpress.com

4-kimberlyakinola.wordpress.com

5-missmangue.wordpress.com

6-alarnarosegray.wordpress.com

7-imieialtiebassi.wordpress.com

8-semprevento.wordpress.com

9-gartennetzwerk.com

10-dilipnaidu.wordpress.com

11-miartedoris.wordpress.com

12-andrzejphoto.wordpress.com

13-parisiennesepromene.wordpress.com

14- 13poetry.wordpress.com

15- pacificparatrooper.wordpress.com

Congratulations to all the nominees! Love to all of you!Have a great day!

BARCELONE.

barcelona sign

BARCELONE 00   BARCELONE 0

Barcelone est une ville magnifique pour les touristes. J’y avais personnellement passé une semaine et… il faut avouer que l’on y trouve toujours quoi faire. La ville est grande et chaque rue a son charme même si la ville reste tout de même assez moderne. On y trouvera d’ailleurs beaucoup de bâtiments est œuvres excentriques dont Picasso et Gaudi sont les incontestables pères.

Monuments de Barcelone

Malgré le nombre incommensurable de touristes, le gigantesque monument de la Sagrada Familia vaut détour. Le parc Gaudi, assez loin du centre-ville est également à visiter. Prenez surtout le temps de flâner dans les magnifiques parcs de la ville et également sur La Rambla car ils sont selon moi la plus belle chose que la ville a à offrir.

Barcelone

Park Guell in Barcelona, Spain.   BARCELONE 3

Située entre Méditerranée et montagnes, Barcelone est une ville remarquable pour sa diversité architecturale témoignant de son long passé.
Elle offre un contraste surprenant entre les petites rues tortueuses du quartier médiéval du Barri Gotic et les artères rectilignes de l’Eixample édifié au début du 20ème siècle pour agrandir une ville toujours plus peuplée.
Barcelone abrite de nombreux monuments conçus par Antoni Gaudi, l’impressionnante Sagrada Familia, la Casa Mila, le Palau Güell…

La Sagrada Familia

BARCELONE 5   BARCELONE 50

BARCELONE 52   BARCELONE 53

La Sagrada Familia est l’œuvre majeure de l’architecte Gaudi.
En 1883, on lui confie la réalisation d’un temple expiatoire et, à l’heure actuelle, la construction de cet édifice se poursuit selon les plans et les maquettes qu’il a réalisés avant sa mort.
La Sagrada Familia est un monument remarquable, ne se rattachant à aucun style, imposante silhouette aux lignes verticales et percée de nombreuses rosaces ou de baies vitrées.
Il est prévu de poser sur le temple une tour lanterne culminant à 170 mètres de haut et couronnée d’une croix symbolisant le Christ. Cette dernière réalisation marquera la fin du chantier.

La Casa Mila

BARCELONE 2   BARCELONE 20

La Casa Mila est une des œuvres de l’architecte Antoni Gaudi.

Située en plein cœur de l’Eixample, extension de la ville d’origine, datant de la fin du 19ème siècle, le bâtiment est un exemple du génie et de l’esprit visionnaire de Gaudi.
L’immeuble ne comporte aucune ligne droite et sa façade semble onduler. Il avait été commandé par la famille Mila.
Devant le peu d’enthousiasme des potentiels acquéreurs des appartements, les Mila refusèrent de payer la totalité du salaire de l’architecte. A la suite d’un procès, Gaudi récupéra les sommes restant dues et les versa à un couvent.
Actuellement, il est possible de visiter la cour intérieure, le toit en terrasse et un des appartements.

Le parc de la Ciutadella

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERAEn 1716, le roi Felipe V fait construire un fort militaire dans Barcelone pour mater les rébellions de la ville contre la couronne.

En 1888, à l’occasion de l’exposition universelle, le fort est détruit et laisse place au parc de ka Ciutadella. Cet espace vert abrite plusieurs curiosités dont la monumentale fontaine « La cascata con el carro de Aurora » et le zoo de Barcelone dont le plus célèbre pensionnaire est un gorille albinos.
Le parc est le lieu de promenade préféré des Barcelonais.

A voir aussi :

Las Ramblas

Las Ramblas est la plus célèbre artère de Barcelone. Divisée en plusieurs secteurs, cette longue rue piétonnière traverse une grande partie de la ville pour se terminer par le monument Christophe Colomb, face au port.

 Le musée Picasso

Le musée Picasso de Barcelone expose en permanence un très grand nombre d’œuvres et de documents concernant le peintre cubiste, Pablo Picasso qui vécut dans la ville de 1881 à 1973.

Photos personnelles