SOUVENEZ – VOUS

Publié: 9 novembre 2013 dans COUP DE GUEULE
Tags:

L’AGONIE  DE  OMAYRA

rrrr

Omayra Sanchez était  une petite fille lors de l’éruption du volcan Nevado del Ruiz qui a détruit la ville d’Armero, en Colombie en  1985. Omayra fut coincée trois jours dans la boue, l’eau et les débris de sa propre maison. Elle avait 13 ans et pendant tout ce temps elle était toujours bloquée sur les corps de ses proches. Lorsque les sauveteurs tentèrent de l’aider, ils ont constaté que c’était impossible. Afin de la sauver il aurait fallu amputer ses jambes mais cette chirurgie n’eut pas lieu. L’autre option était d’utiliser une pompe-turbine pour aspirer la boue qui la submergeait. La seule pompe disponible était trop loin et non disponible. Omayra a été forte jusqu’au dernier moment de sa vie, selon les travailleurs humanitaires et des journalistes qui l’entouraient. Pendant les trois jours, elle pensait justement à son retour aux études et à ses examens. La photographe Franck Fournier, « Omayra » a fait une image qui a fait le tour du monde et qui a conduit à une controverse sur l’indifférence du gouvernement colombien envers les victimes. La photographie a été publiée plusieurs mois après que la jeune fille fut morte. Plusieurs ont vu dans ce tableau de 1985, le début de ce que nous appelons aujourd’hui la mondialisation de l’agonie.  Celle-ci a été suivie en direct par les caméras de télévision et de radiodiffusion dans le monde entier.

Publicités
commentaires
  1. Simona dit :

    Splendida domenica BACI!

  2. Simona dit :

    *hąρρ¥ ώ€€Ќ€ɲď❤

  3. gageier dit :

    Liebe Jilpiallat einen schönen Herbst Mittwoch wünsche ich dir mit ganz vielen lieben Grüßen und danke dir für deinen Link Klaus

  4. damemiracle dit :

    Ce que peuvent faire les médias pour faire du sensationnalisme me met dans une telle colère, aucun respect pour la vie humaine, c’est scandaleux!

  5. flipperine dit :

    que cela a dû être dur comme spectacle qq chose aurait pû être tenter tout de même

  6. D.A. Lavoie dit :

    Je me souviens de cette triste histoire…elle n’était qu’une enfant pourtant. Dire que des journalistes sans scrupules avaient cru plus important leurs foutus reportages que cette vie humaine! Dégeulasse de faire de cette tragédie une histoire de sensationalisme…

  7. pandoratears dit :

    Terrible ! j’avais pleuré longuement sur l’agonie de cette petite et son courage
    Paix à son âme

  8. chatou11 dit :

    Bonsoir Thibault, je me souviens très bien de cette petite fille.. c’était une honte que l’on ait filmé son agonie et que l’on n’ait pas pu la sauver!
    Merci pour votre visite.
    Bon week end

    • jlpiallat dit :

      J’avais trouvé cela écœurant de voir qu’un reportage pour des journaleux était plus important qu’une vie. Laisser tomber son appareil et essayer de donner un coup de main aurait été plus humain.